22 septembre 2020
choc émotionnel

Quelles mesures à prendre en cas de choc émotionnel?

Un choc émotionnel, tout le monde peut en subir, quel que soit l’âge. La vie humaine est toujours parsemée de déception, de coups durs, d’évènements tristes. L’on est voué à affronter et vivre ces expériences douloureuses, c’est inévitable. Le mieux serait ainsi d’apprendre à se relever des chocs émotionnels causés par ces évènements.

Les conséquences désastreuses d’un choc émotionnel non traité

Pour un individu dont le choc émotionnel a pu arriver à un stade critique, les conséquences sont plus générales et très dévastatrices. Comme le choc se traduit dans le cerveau, la santé mentale est en priorité mise à mal par ce déclic négatif. Il amènera par la suite différents troubles pour enfin rendre le corps totalement vulnérable et sans réponses face aux maladies. Par ailleurs, le cœur est aussi une cible majeure du choc émotionnel. Les accidents cardio- vasculaires surgissent en fléau engendré par ce dernier. En d’autres termes, un choc émotionnel devient un sujet très à prendre au sérieux, le taux de mortalité lié à celui-ci est élevé.

Décortiquer les différentes phases d’un choc émotionnel

Selon le cas, un choc émotionnel peut atteindre son stade final très rapidement, bien que certaines personnes vivent avec leur choc sans présenter des signes extérieurs qu’après de longues années. Quoi qu’il en soit, il est nécessaire de connaitre les différentes phases d’évolution du choc émotionnel afin de prendre soin de soi et mieux le gérer en fonction de la survenue des alertes.

Tout commence par un traumatisme

L’évènement traumatique doit être situé et défini afin de pouvoir traiter un cas de choc émotionnel. Les spécialistes l’appellent dans leur jargon technique le stress post-traumatique. Ce dernier survient lorsqu’un élément pouvant déclencher un sentiment fort au sein d’une personne se produit : perte d’un être cher, mauvaise nouvelle ou encore rupture. Toutefois, un traumatisme peut également durer plus longtemps contrairement aux précédents qui sont de type court. Un stress trop important au travail par exemple peut favoriser le choc émotionnel. Une relation conjugale des plus compliquées est aussi une cause de traumatisme fréquente. En résumé, toute situation mettant au trouble l’équilibre d’une personne peut aboutir à un choc émotionnel.

Le choc émotionnel traduit de l’extérieur

Lorsque le pic des sentiments est atteint à l’intérieur d’une personne suite à un traumatisme, des signaux extérieurs commencent à surgir. C’est à partir de ces derniers notamment que les psychologues et docteurs mesurent l’ampleur du choc subit pour l’individu concerner. Il n’existe pas de mesure stricte pour cette notion. Les symptômes oscillent de simple à un niveau de gravité élevé.
Le choc émotionnel ainsi introduit et causant ses dégâts,le plus souvent, affecte l’humeur de l’individu. Celui-ci est facilement irrité. Il perd également de nombreuses heures de sommeil et développent des formes d’anxiété et de peur chroniques. Ces problèmes de fond viennent avec des signaux plus distinctifs au travers de différentes maladies ; problèmes digestifs, douleurs fréquentes, tics nerveux, appétit faible… Pour faire simple, la personne à ce stade souffre et énormément.

Surmonter un choc émotionnel à ce stade

Il faut trouver rapidement le chemin de la guérison lorsque des signes cliniques découlent d’un choc émotionnel. Les soins abordent à la fois l’aspect physique et psychique de ce dernier.
Le côté physique est plus facile à entamer et conclure. En effet, les traitements médicaux standards permettent d’intervenir et d’éradiquer la plupart des maladies causées par le choc émotionnel.
Toutefois, il faut laisser l’organisme se reposer et se ressourcer. Un repos prolongé et même des vacances sont nécessaires. Par ailleurs, l’hygiène de vie doit aussi être améliorée.
Le côté psychique cependant demande une grande patience parce que le traumatisme peut avoir des racines profondes au sein de l’individu concerné. Se libérer de ce blocage majeur n’est pas toujours si évident. C’est pourquoi les traitements à ce niveau prennent un temps considérable. La méditation ou encore les ateliers collectifs tendent à réclamer plusieurs années de pratique pour espérer en récolter des frais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *