5 décembre 2020
Histoire du chocolat

Histoire du chocolat : le produit qui a envahi le monde

Les produits chocolatiers sont aujourd’hui fabriqués un peu partout à travers le monde. Mais pour savoir qui a inventé le chocolat, on doit remonter plusieurs siècles en arrière et suivre l’histoire impressionnante du cacao, l’ingrédient principal.

 

La boisson du cacao chez les Mayas et les Aztèques

Avant que le cacao n’arrive en Europe et y devienne un produit très consommé, il jouit d’un passé glorieux en Amérique Centrale et au Mexique. C’est là qu’il fut découvert et cultivé par le peuple Maya, puis par les Aztèques qui contribuent le plus à sa diffusion.

Tout ceci il y a bien longtemps, les plus anciennes traces d’utilisation de fèves de cacao datant de la période entre 1100 et 1400 avant J.-C. La boisson concoctée par les Mayas s’appelait tchocolatl ou xocolatl, ce qui fut traduit plus tard en « chocolate » par les Espagnols.

On commençait par griller et broyer les fèves avant de mélanger la poudre de cacao avec l’eau et ajouter des épices et du miel. Mais ce breuvage n’était pas d’usage fréquent, on l’utilisait essentiellement dans des cérémonies religieuses, rites de purifications, enterrements et mariages. Car en plus des vertus sanitaires du cacao, on lui attribuait des pouvoirs divins et une valeur spirituelle. Les fèves servaient aussi de monnaie d’échange.

 

Le cacaoyer exporté en Espagne par Hernan Cortès

Christophe Colomb était le premier Européen à goûter à la boisson du chocolat en 1502 lorsqu’il débarque sur l’île de Guanaja. Mais il n’en fut pas impressionné, contrairement à Hernan Cortés qui arrive au Mexique en 1519. Il fut reçu par l’empereur des Aztèques et celui-ci lui offre une plantation de cacaoyers. Cortés goûte éventuellement le chocolat qu’il apprécie et ramène en Espagne en 1528.

Plus précisément, il expédie une cargaison de fèves au roi Charles Quint. La boisson s’introduit dans la Cour et chez les grandes familles, notamment avec la création de la première tasse de chocolat en Europe en 1534. Quelques années plus tard, les fèves de cacao arrivent dans les autres pays européens, d’abord dans les Pays-Bas, puis en Italie et en France.

C’est Anne d’Autriche, fille du roi d’Espagne Philippe III, qui introduit le chocolat en France quand elle se marie à Louis XIII en 1615. Mais il faudra attendre plus de 50 ans pour voir ouvrir la première chocolaterie à Paris.

 

L’industrialisation du cacao et le chocolat d’aujourd’hui

Jusqu’aux débuts du 18e siècle, la fabrication du chocolat restait artisanale avec un broyage manuel des fèves. Mais commence ensuite l’ère industrielle et on assiste à la création de la première chocolaterie industrielle en Angleterre en 1728. Une autre est ouverte en France en 1770 puis aux États-Unis en 1780 (première usine à chocolat mécanique).

Le 19e siècle marque le développement de différents produits : chocolat en poudre en 1828, première tablette à croquer en 1847, chocolat au lait en 1875, etc. En même temps, de nombreuses marques de renommée ont fait leur apparition en France, en Suisse, en Belgique et ailleurs. L’histoire continue au 20e siècle qui instaure le chocolat moderne et les maîtres chocolatiers modernes.

 

Le chocolat est aujourd’hui un aliment aimé par beaucoup de personnes et présentant un marché colossal, qu’on parle de consommation ou de production.