27 septembre 2021
Néobanque ou banque traditionnelle faire le bon choix facilement.

Quelle banque pour une association Loi 1901 ?

Vous être le président ou le trésorier d’une association et vous souhaitez ouvrir un compte bancaire au nom de votre structure ? Découvrez les banques pour association : offres, tarifs, etc.

Les banques traditionnelles

Depuis toujours, les banques traditionnelles, notamment celles dites mutualistes, sont une valeur sûre pour les associations qui souhaitent ouvrir un compte dédié. Elles proposent un compte sur mesure avec :

  • Divers moyens de paiements et d’encaissements (cartes bancaires, chèques, espèces, virements, etc.).
  • Des solutions d’épargne et de financement (crédit immobilier, financement d’achat de matériels, avances sur subventions, gestion de trésorerie, etc.).
  • Des assurances : assurance sur compte bancaire, assurances multirisques).

De plus, elles ont des agences physiques partout en France. Ce qui est pratique pour les associations qui encaissent beaucoup de chèques.

Malheureusement, les tarifs élevés des banques traditionnelles sont souvent un frein, notamment pour les petites associations. De plus, les interfaces peu ergonomiques sont inadaptées aux associations qui digitalisent leurs activités (adhésion en ligne, paiement des cotisations sur internet, etc.). En outre, les cartes bancaires sont payantes.

Parmi ces banques, les plus représentées dans les associations, sont le Crédit Agricole ou encore le Crédit Mutuel et le CIC.

Les néobanques ou banques mobiles

Elles constituent une bonne alternative pour l’ouverture d’un compte association. En effet, les banques dématérialisées offrent plusieurs avantages pratiques :

  • Une ouverture de compte 100 % en ligne. Dans une banque traditionnelle, il faut prendre rendez-vous avec un gestionnaire et se déplacer en agence.
  • Des applications mobiles qui permettent de gérer le compte à distance et facilitent la comptabilité.
  • Des frais de paiements et d’encaissements abordables (y compris pour les opérations en devises étrangères).
  • Des tarifs accessibles (des prix jusqu’à 4 à 5 fois moins chers que les banques traditionnelles).
  • Des tarifs clairs et transparents : pas de frais cachés.

Généralement, les banques mobiles ou néobanques proposent des packs association comprenant :

  • Un compte courant avec IBAN.
  • Une carte visa ou MasterCard.
  • Des cartes virtuelles.
  • Une application mobile de gestion des dépenses.

Toutes les banques en lignes ne proposent pas de comptes bancaires aux associations. Certaines demandent même qu’elles aient un SIRET. Vous pouvez néanmoins regarder du côté de Qonto, Anytime ou encore Manager One.

Comment ouvrir un compte pour association ?

L’ouverture d’un compte pour association demande quelques prérequis dont voici les détails :

  • Déclarer l’association à la préfecture.
  • Réunir le bureau ou le conseil d’administration et désigner la ou les personne(s) responsable(s) de l’ouverture et de la gestion du compte.
  • Établir un procès-verbal de délibération.
  • Prendre rendez-vous avec la banque s’il s’agit d’une banque traditionnelle et aller sur le site de la banque si c’est une néobanque.
  • Fournir les pièces justificatives nécessaires.

Bon à savoir : dans le cas ou plusieurs personnes sont responsables du compte, il est nécessaire de préciser si elles doivent agir ensemble (les signatures de tous les responsables sont requises pour chaque opération) ou peuvent gérer le compte séparément (une seule signature suffit).

Liste des justificatifs nécessaires

  • Un justificatif d’activités : statuts à jour de l’association, datés et dûment signés par le président de l’association.
  • Un justificatif d’identité de tous les responsables du compte : carte nationale d’identité, passeport, carte de séjour ou carte de résident.
  • Un justificatif d’adresse : cela peut être un bail commercial, un contrat de domiciliation, une attestation d’hébergement, une facture d’eau, d’électricité ou de gaz, le dernier avis de taxe foncière.
  • Un justificatif de pouvoir : c’est le procès-verbal de délibération.
  • L’extrait de l’avis de publication au journal officiel des associations et fondations d’entreprise (JOAFE).
  • Le récépissé de déclaration de l’association à la préfecture.
  • La liste des membres de l’association.

En complément de votre banque, il peut être intéressant d’opter pour des outils de gestion qui vous permettront de collecter des fonds ou encore de gérer vos adhésions ou votre billetterie en ligne.
Pour en savoir plus sur la loi du 1er juillet 1901

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *