28 octobre 2021

Comment utiliser une scie japonaise?

La scie japonaise ou Nokogiri, comme on l’appelle en japonais, est un outil fin et très efficace couramment utilisé par les menuisiers japonais depuis des centaines d’années. De nos jours, en raison de ses performances ultimes, la scie a acquis une popularité mondiale. Les artisans le trouvent extrêmement utile et sont capables de réaliser les coupes les plus fines possibles.

Scie japonaise pour débutants

Bien qu’elle puisse sembler inhabituelle avec son manche en bois dur enveloppé de bambou, la scie japonaise présente des avantages majeurs par rapport à ses homologues occidentales. La principale différence entre les deux types réside dans la façon dont ils coupent. Alors que les scies que nous connaissons tous coupent en poussant, les scies japonaises coupent en tirant. Ce mouvement de traction semble tout à fait naturel. En fait, la majorité de nos gestes quotidiens impliquent des mouvements de traction plutôt que de poussée. C’est ainsi que vous coupez du pain et de la tomate ou coupez un steak.

La différence entre la technique de traction et la technique de poussée réside dans la finesse de la lame (elle est 50 % plus fine que celle de la scie occidentale). Lorsque vous utilisez une lame plus fine, vous obtenez une largeur de coupe plus étroite ce qui explique le moins d’effort que vous exercerez lors de l’utilisation de la scie japonaise. Cependant, c’est l’une des raisons pour lesquelles les novices ne peuvent pas facilement s’habituer à une telle flexibilité. La conception unique des lames, chaque dent ayant 3 tranchants, vous permettra de couper plus rapidement, plus facilement et plus proprement. Grâce à ces dents fines, la scie peut effectuer des coupes incroyablement précises, à condition qu’une personne investisse un certain temps au préalable pour s’entraîner à son utilisation.

La technique de coupe

Pour acquérir avec succès la technique de la scie à traction, commencez la coupe avec l’extrémité arrière de la lame. Utilisez votre pouce pour guider la scie. Avec le temps et la pratique, vous trouverez le meilleur angle pour tenir la scie. Ceci s’applique également à la prise en main. Pourtant, il est conseillé de ne pas tenir l’avant même de la poignée mais de placer la main un peu plus loin vers l’arrière. Commencez à scier avec des tractions régulières, lentes et douces.

Appliquez peu de pression; sinon, la scie déviera de sa trajectoire ou commencera à se coincer. Le résultat peut être une dent cassée, une lame tordue ou même une scie cassée. Éviter les virages est en fait très important. Une fois qu’une lame est pliée, elle devient pratiquement inutile (à moins d’être remplacée) car elle ne coupera plus parfaitement.La scie japonaise moderne est fabriquée avec ou sans lames de rechange. Si vous choisissez de procéder comme les maîtres charpentiers japonais, qui affûtent leurs propres lames, vous devez savoir qu’apprendre à le faire correctement demande beaucoup de pratique.

Instructions pour le stockage

La scie japonaise est un instrument fin et doit être traité comme tel. Évitez de le ranger dans des endroits humides car il n’est pas en acier inoxydable. Si vous n’utilisez pas la scie pendant une longue période, vous devez huiler la lame avant de la ranger. Protégez les dents de la lame. Ils sont plus longs et peuvent facilement être endommagés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *