29 juillet 2021
Exemples de compétences en résolution de conflits

Exemples de compétences en résolution de conflits

Les gens d’affaires satisfont à la résolution des conflits. La résolution des conflits est une exigence du poste pour de nombreux types de situations. En effet, les conflits au sein des organisations peuvent réduire la productivité et créer des environnements de travail difficile, ce qui conduit à un roulement indésirable et au moral des employés.
Lorsque vous préparez une entrevue pour une situation où la résolution de conflits peut être un facteur, soyez prêt à partager des exemples de votre timing spécifique pour résoudre les conflits en milieu de travail.

Décrivez le problème que vous avez traité, quel était le problème, les étapes que vous avez suivies pour résoudre la situation et comment vous avez contribué à la médiation ou à la gestion de la solution. Voici des informations sur les conflits en milieu de travail, comment ils peuvent être résolus et des exemples de situations où la résolution de conflits était nécessaire pour résoudre un problème sur le lieu de travail.

Conflit sur le lieu de travail

Les conflits sur le lieu de travail impliquent généralement des différences d’opinions, de style ou d’attitude qui ne sont pas facilement résolues. Cela peut nuire aux sentiments et à la désorientation des employés.

Des conflits peuvent survenir entre collègues, ou entre superviseurs et subordonnés, ou entre prestataires de services et leurs clients ou clients. Des conflits peuvent également survenir entre des groupes, entre la direction et les travailleurs ou entre des services entiers.

Certains conflits sont essentiellement arbitraires, ce qui ne veut pas dire qui «gagne», mais seulement que le problème est résolu pour que chacun puisse retourner au travail.

Mais certains conflits indiquent un véritable désaccord sur la manière dont l’organisation devrait fonctionner.

Si le vainqueur du conflit se trompe, l’organisation peut souffrir dans son ensemble. Certains conflits impliquent une forme d’intimidation ou de harcèlement, auquel cas une résolution appropriée doit se concentrer sur la justice.

Et si une partie surpasse l’autre, l’inégalité de pouvoir peut compliquer la résolution même si tout le monde a de bonnes intentions.

Procédures de résolution des conflits

La résolution des conflits sur le lieu de travail implique généralement tout ou partie des procédures suivantes:

La reconnaissance par les parties implique qu’un problème existe.
Accord pour résoudre le problème et trouver une solution.
Une tentative de comprendre la perspective et les préoccupations de l’individu ou du groupe adverse.
Travailler par les deux parties pour identifier les changements d’attitudes, de comportements et d’attitudes qui réduiront les émotions négatives.
Reconnaître les déclencheurs dans les épisodes de conflit.
Intervention de tiers tels que des représentants RH ou des managers de haut niveau pour la médiation.
Volonté de compromis par une ou les deux parties.
Accord sur un plan pour résoudre les différends.
Surveiller l’impact de tout accord de changement.
Discipliner ou licencier les employés qui s’opposent aux efforts de résolution des différends.

Exemples de compétences en résolution de conflits

Les compétences suivantes sont souvent importantes dans la résolution des conflits. Chacun est présenté ici avec des exemples artificiels de la façon dont cette compétence peut être utilisée sur le lieu de travail. La liste n’est pas complète et, bien entendu, de nombreuses autres applications de chaque compétence sont possibles.

Franc-parler
Un superviseur peut prendre l’initiative d’organiser une rencontre entre deux employés engagés dans un conflit public. Un employé peut rechercher une personne avec qui il a des difficultés afin de travailler ensemble pour trouver des moyens d’exister pacifiquement.

Entrevue et compétences d’écoute active
Un représentant des RH peut devoir poser des questions et écouter attentivement pour déterminer la nature du conflit entre le superviseur et le subordonné.

La sympathie

Un médiateur peut encourager l’empathie en demandant aux deux employés en conflit comment l’autre se sent et pense et comment la situation pourrait faire voir l’autre partie. L’empathie est également une compétence importante pour les arbitres, qui doivent être capables de comprendre le point de vue de chaque partie, sans aucun consentement.

Facilité

Les responsables des départements rivaux peuvent animer des sessions de brainstorming conjointes avec leurs équipes pour trouver des solutions aux points de conflit en cours. Les techniques de facilitation de groupe peuvent également être utilisées pour éviter de déclencher des conflits lors des techniques de facilitation de groupe.

Compétences en médiation

Un observateur peut guider les subordonnés qui sont en conflit tout au long du processus pour identifier les changements de comportement mutuellement acceptables.

Résolution de problèmes créative

Un superviseur peut redéfinir le rôle de deux employés sujets aux conflits pour éliminer les points de friction. La créativité peut également signifier trouver de nouvelles solutions gagnant.

Responsabilité

Un superviseur peut documenter les comportements à l’origine de conflits manifestés par un plaignant plus âgé en vue d’une évaluation du rendement. De cette façon, le superviseur aide à établir la responsabilité, car l’employé ne peut plus prétendre être le problème. Les ressources humaines permettent de gérer les relations sociales dans l’entreprise. Visitez notre site  BDES   pour plus d’informations.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *