Accueil » Actualités » Et si Steve Jobs avait présenté le Nokia N8… (#Hors-série pré-MWC11) – The Retour of The Nouvelle Donne

Et si Steve Jobs avait présenté le Nokia N8… (#Hors-série pré-MWC11) – The Retour of The Nouvelle Donne

par fneuf le Mardi 8 février 2011 dans Actualités

Edition Spéciale !

Le Mobile World Congress ouvre la semaine prochaine. C’est l’occasion de procéder à quelques analyses autour de l’actualité du constructeur finlandais et de revenir sur les dernières déclarations de Stephen Elop.

Déclarations rapidement interprétées par beaucoup comme un signe d’intégration imminente d’Android ou de Windows Phone 7. Prenons un peu de recul et

Spéculons sur l’avenir de Nokia !

Cet article est un supplément (gratuit) pré-MWC à la saga :

« Et si Steve Jobs avait présenté le Nokia N8…« .

The Retour of The Nouvelle Donne

Stephen ElopPar le passé Nokia a effectué avec succès plusieurs mues. Aujourd’hui un nouveau challenge s’offre à eux. Ils ont cruellement besoin de visibilité sur le marché US et ont besoin de démontrer leur statut de leader sur le créneau qu’ils ont créé et qui occupe les médias : les smartphones.

Si la démonstration du leadership est partiellement soluble par l’excellence technologique (et pourrait passer par l’annonce prochaine d’un mobile LTE 4G), le premier point semble nécessiter un partenariat avec un acteur américain.

Philoraptor is Obvious TrollSur ce sujet, les rumeurs filent bon train. Les dernières communications publiques de Stephen Elop sont finement construites. En une seule phrase il a su réorienter le regard des médias sur sa société. Suffisamment floue, sa verve laisse libre cours aux plus créatives spéculations. Jusqu’à entrainer une remontée du cours de l’action Nokia sur les marchés financiers. Comme quoi même au plus haut niveau, troller peut rapporter gros.

Well done Stephen !

Et les analystes ne se sont pas privés pour rédiger leur lettre au Père Noël. Limogeage général de l’équipe dirigeante pour certains, d’autres  fortement relayés par la presse (y compris le New York Times), verraient bien la société finlandaise rendre les armes pour adopter Android ou Windows Phone 7. Ok, on se compte : Riri, Fifi, tiens mais où est Loulou ? Too late, Palm a déjà convolé avec Hewlett-Packard.

Nous avons donc 2 hypothèses d’OS américains adoptables. Maintenant, voyons les raisons principales qui me font douter du bien fondé d’un tel mouvement :

  1. Ce serait confirmer la justesse de toutes les critiques reçues,
  2. Ce serait jeter le bébé avec l’eau du bain, accepter la perte d’investissements colossaux dans des technologies maisons,
  3. Ce serait signer l’arrêt de mort du Nokia actuel, qui a signé ses succès passés en maitrisant à la fois le hardware et le software de ses téléphones. Les concurrents possédant encore cette corde à leur arc se font rare. Et pour exister une société à besoins d’avantages uniques, de points de différenciations face à la concurrence. L’écosystème Ovi représente aujourd’hui cette différenciation logicielle.
  4. Considérer que tous les soucis de Nokia aux Etats-Unis seraient résolus par un partenariat ou un sabordage pour convoler avec un acteur majeur local est une erreur d’appréciation. Si Nokia a de mauvais chiffres de ventes aux Etats-Unis c’est surtout du fait de mauvaises relations avec les opérateurs américains.
  5. Ce serait perdre son autonomie pour lier son futur à la bonne volonté d’un concurrent :
    • Aujourd’hui Microsoft ne donne pas aux constructeurs la possibilité de développer des interfaces spécifiques,
    • Pour le moment Google autorise l’ajout de surcouches constructeurs, mais cela devrait prendre fin d’ici les prochaines versions.

Mante religieuseLe cas Google :

La finalisation et le perfectionnement de l’UI standard d’Android signera peut-être l’arrêt de mort des TouchWiz, MotoBlur et autres Sense. Qu’arrivera t’il alors à HTC, Samsung, Motorola, Sony-Ericsson, etc le jour où ils n’auront plus la permission d’utiliser le logiciel et l’interface pour de se différencier les uns des autres ? Comment se distingueront-ils des nouveaux venus ZTE ou Huawei ? Des sociétés qui lorsqu’elles auront terminé leur « mue internationale » pourront casser les prix en proposant des offres techniquement comparables… sur tous les segments du marché. Souriant à court terme, les unions avec Android pourraient se révéler bien plus sombres à terme. Il n’est pas dit que certains constructeurs ne regrettent pas d’avoir intimement lié leur avenir à Android.

Le cas Microsoft :

A première vue il pourrait être plus crédible que Nokia adopte WP7. A deux conditions :

  1. Que Microsoft autorise la personnalisation de WP7 et permette à Nokia de disposer d’avantages conccurentiels logiciels face aux autres constructeurs sous WP7. Microsoft qui a aujourd’hui une position difficile après les débuts tempérés de son OS pourrait être plus conciliant sur ce point qu’un hégémonique Google,
  2. Que Microsoft cesse d’imposer religieusement .NET comme unique framework de développement pour WP7 et ouvre la porte à Qt.

Il faut être certain d’un point : quelles que seront les annonces de Stephen Elop le 11 février, elles ne remettront pas en cause ni l’attachement, ni les investissements de la société dans Qt, les services Ovi et sa future plateforme MeeGo. Qt est un choix stratégique majeur, poussé depuis des années pour aider les développeurs Symbian à migrer leurs travaux vers MeeGo en minimisant leurs ennuis. Si on regarde la rupture technologique d’un Windows Phone 7 avec Windows Mobile 6.5, qui a rendu caduque le travail de tous les développeurs qui avaient pariés sur Microsoft, on ne peut que saluer l’initiative de Nokia. Car Qt est autant l’élément de factorisation qui assure la cohérence des futures gammes du groupe finlandais, que le facteur de différenciation de leur avenir. Finalement, que faire de l’ajout d’un nouvel OS ? Où placer cette nouvelle offre pour conserver un portefeuille produit cohérent ?

Le tiercé, c’est mon dada !

My 2 cents :

  • Numéro 1 – Echange de bons procédés avec Microsoft : adoption de Qt comme plateforme de développement sous Windows Phone 7 en l’échange de la mise à disposition des services Ovi sous Windows Phone 7.
    • Avantage :
      • ce serait un moyen simple d’augmenter l’attractivité des plateformes concernées et de Qt vis à vis des développeurs, qui feraient d’une pierre 3 coups (Symbian, MeeGo, WinPhone7 via Ovi et Windows MarketPlace),
      • (MàJ)ce serait un moyen d’augmenter la synergie entres les services Bing Maps et Navteq/Ovi Maps,
    • Inconvénients pour Microsoft :
      • une compétition désormais frontale avec les 2 OS de Nokia,
      • le risque de voir les applications écrite sous .NET et Silverlight se réduire à peau de chagrin,
    • Inconvénients partagés :
      • Nuire à la lisibilité des offres : le grand public semble friand de chiffres sur la volumétrie des écosystèmes applicatifs des OS mobiles. A ce niveau Apple et Google ne se privent pas de communiquer sur leurs offres pléthoriques. Et à faire course commune pour atteindre la masse critique, Nokia et Microsoft risquent de disposer de stores très similaire. Or le catalogue d’un store permet de se différencier. Ce deal pourrait donc présenter un effet pervers à terme,
    • Questions ouvertes :
      • La politique de Microsoft sur l’installation d’applications sur son OS est bien plus contraignante que celle très ouverte de Nokia,
      • Nokia a par le passé refusé de donner accès aux services Ovi à ses partenaires Symbian (ce qui entre autre les obligeât à quitter la compétition frontale face à Nokia). Est-il aujourd’hui capable de le faire pour rejoindre un autre écosystème ?
      • Comment réagiraient les partenaires actuels de Microsoft ?
  • Numéro 2 – Extension du partenariat avec Yahoo!, l’acteur oublié. Et nos 2 tourtereaux ont quelques points communs :
    • Yahoo! est une société américaine reconnue et elle est en concurrence sur plusieurs fronts avec Google,
    • Même si j’ai la sensation que Yahoo! ne déchaine plus les passions en France, c’est tout de même le leader mondial de la messagerie en ligne,
    • Ovi Mail et Ovi Chat sont déjà intégrés avec les services Yahoo!. En contrepartie Nokia fournis cartes et logiciels de navigation à Yahoo!
    • Yahoo! est pour l’instant assez transparente de la téléphonie mobile et tout 2 ont besoin d’une nouvelle jeunesse pour rester crédibles et puissant dans leurs domaines respectifs.

Une seule certitude : les prochains jours nous apporteront la solution privilégiée par Nokia pour résoudre son équation stratégique. Et le visage de cette société pourrait en être transformé à jamais…

Tout le monde pourrait être surpris. Et si c’était un américain avec un penchant pour l’industrie mobile qui adoptait MeeGo… et le finlandais qui acceuillait .NET et Silverlight…

Vous connaissez déjà certainement cette blague :

« Nokia, Microsoft, Intel, MeeGo, Symbian et WP7 sont sur un bateau… qui tombe à l’eau ?« 

UPDATE du 11/02/11 : contre toute attente la réponse était « Intel, MeeGo et Symbian » tombent à l’eau » !

________

Cet article fait partie d’une saga autour de la communication de Nokia et de Apple :

« Décryptons le marketing d’Apple et Nokia« 

________

Au menu :

1 - Et si Steve Jobs avait présenté le Nokia N8 ?
2 - Vous vous battez pour faire respecter votre place de leader
3 - La lisibilité du placement de la marque ? Une question d’image ?
4 - Paradigmes parasites
5 - Le « grand public »
6 - Mais qu’est ce qu’un smartphone ?
7 - La fabuleuse hallucination collective
8 - Le New Deal
>>Hors-Série - The Retour of The Nouvelle Donne
9 - Pouvoir de suggestion, PNL et storytelling…
10 - Le prisme américain ou les blogs « spécialisés »
11 - La conquête de l’espace (…médiatique)
12 - So what ?

________

12 réactions à cet article. Participez à la discussion !

  1. Un bien bel article qui met le blog-n8 aux honneurs ! =)

  2. +1 ! Bravo fneuf!
    et vivement le MWC… qu’on sache ;-)

  3. Si il doit y avoir un partenariat avec Microsoft c’est, à mon avis, plus sur les services et logiciels que sur WP7.
    On pense bien sûr à Office (désolé QuickOffice), Exchange, SharePoint, etc.

    Sans compter l’infrastructure Microsoft (le pompeux « Cloud », n’est-ce pas) qui permettrait une nette amélioration des services en ligne OVI et réduire les coûts d’exploitation pour Nokia.

    Ajoutons à cela Meego pour les tablettes. On obtient un sacré trio hardware / software / service : Nokia, Intel et Microsoft. C’est « aussi pire » qu’Apple ou Google ;-)
    Microsoft a déjà noué relations commerciale avec Samsung, LG ou d’autres pour vendre des licences WP7. Ils doivent maintenant se concentrer pour refourguer leurs services.

    Pour Yahoo!, même si on a tendance à l’oublier, annoncer un partenariat encore plus rapprocher avec eux serait assez fade…

    Vivement vendredi !

    • Je ne connais pas la répartition des chiffres de vente de QuickOffice, mais ils semblent relativement protégés. Ils proposent des solutions pour quasiment tous les OS du marché. Après, c’est certain qu’ils vont devoir ruser pour se démarquer de l’arrivée d’Office Mobile sur Ovi.

  4. tres bon article, j’adore cette ‘’serie ». Beaucoup de speculations autour de l’avenir de MeeGo chez Nokia, mais beaucoup semblent ignorer l’elephant dans l’arene :) , quoi qu’il en soit j’ai un message a faire passer :  »American OS’s, Stay away from Nokia !!! »

    Note speciale a l’auteur : merci pour cet article hors serie, ca faisait longtemps que j’attendais la suite de cette Saga :) et aussi merci de m’avoir mentionner, j’ai l’impression que l’article a ete redige specialement pour moi et j’ai vraiment hate de decouvrir la suite.

    HS: est ce qu’on pourrait avoir un article sur le N8 32GB avec MC slot jusqu’a 64GB ? Il est vraiment allechant, et j’aimerai avoir ses carateristiques

  5. Moi j’attends de voir les reactions suite au discours du 11 ….
    Je pense qu’il y aura matiere a discussion

  6. moi je trouve ca pas mal pour la publicité, ca remet Nokia sur le devant de la scène, vivement la fin du discours en espérant qu’il ne soit que bénéfique pour s^3-4/Meego

  7. Excellent article mais tu as oublié quelque chose de fondamental dans ton partenariat Microsoft/Nokia : d’un côté, Microsoft a besoin d’un flagship/étendard pour WP7 que Nokia peut lui offrir sans trop de difficultés, et de l’autre côté Nokia a besoin de quelque chose de reconnu niveau logiciel, ce que Microsoft (Google aurait été mieux, mais c’est un avis personnel) peut lui donner sans problème.

    Sinon, Symbian doit sûrement être en train de préparer sa bouée et son gilet de sauvetage. ;) Par contre, qu’est-ce qu’Intel vient faire dans l’équation en plus de MeeGo ?

    • EDIT : j’ai oublié de dire dans mon premier post qu’en plus de l’alliance gagnant/gagnant de MS & Nokia sur le soft et le hard, ils avaient deux ennemis en commun : Google et Apple.

  8. C’est vrai je ne l’ai pas mentionné ce point qui plaide pour WP7 sur un Nokia. Mais j’ai plus la sensation que Microsoft a plus besoin de Nokia, que Nokia de Microsoft. Il n’y a qu’à comparer les ventes de chacun. Autour de 5 millions pour 3 appareils sous Symbian, moins de 1,5 millions pour au moins 8 appareils sous WP7…

    Pour ton point 2, c’est tout à fait exact.

    Pour l’équation :
    => Intel est un acteur majeur (sinon principal) de MeeGo qui est issu de la fusion de Maemo (Nokia et Moblin (Intel). Nokia a clairement indiqué par le passé que MeeGo serait l’OS des futurs hauts de gamme de la marque
    =>Si on regarde le passé, sans une alliance Intel/Microsoft je ne sais pas si l’architecture x86 et Windows domineraient le monde.

  9. I can’t hear aytnhing over the sound of how awesome this article is.

Laisser un commentaire







S'abonner

Abonnez-vous pour rester informé en temps réel des nouvelles publications (articles et vidéos)

Articles du moment

  • No results available

Sur le Forum Blog N8