Accueil » Actualités » Et si Steve Jobs avait présenté le Nokia N8… (7/12) – La fabuleuse hallucination collective

Et si Steve Jobs avait présenté le Nokia N8… (7/12) – La fabuleuse hallucination collective

par fneuf le Vendredi 7 janvier 2011 dans Actualités

La dernière fois je vous ai offert un voyage. Un voyage exotique, dans un monde où un des plus bel exemple d’orateur des temps modernes s’intéressait au produit exposé sur ce site, le N8.

  • Mais où réside le succès de Steve Jobs qui affole la bourse avec des produits technologiquement discutables ?
  • Pourquoi Nokia ne défraye pas les chroniques mondiales et l’admiration béate des foules ?
  • Pourquoi ne met-on jamais de haricots rouges dans le cassoulet ?

Ces questions, et bien d’autres, seront examinées ici.

La fabuleuse hallucination collective

AppleSur les 2 dernières décennies le palmarès d’Apple force l’admiration. Dans la spécialité qui nous intéresse (pour les cancres du fond qui n’auraient pas suivi il s’agit de la téléphonie mobile) ils ont réussi ce que j’appelle un des plus grand tour de passe-passe moderne. Ils ont réussi à faire croire au monde entier qu’il était possible de vendre un « smartphone » sans accès haut-débit, sans mémoire extensible, sans multitâche, sans copier-coller, sans accusé de réception, voir sans MMS (mais là, qui les lapidera pour avoir écarté un service utilisé par 12 personnes chaque jour). Et ils ont poussé le vice à faire durer la plaisanterie.

Malgré ce penchant pour l’humour (leur arrivée dans l’univers des feature phones puis leur changement de stratégie pour s’orienter vers les smartphones), ils ont réussi à mettre un sacré coup de pied au marché. Et un domaine où il est sans risque de dire qu’une société comme Nokia a à apprendre d’Apple c’est sur la maitrise de la communication. Un succès n’est rien s’il n’est pas partagé, valorisé.

Si je caricature leur orientation première en « feature-phonesque », c’est qu’en écartant délibérément certains services et fonctions Apple a certes limité la productivité de l’iphone, mais au profit de sa simplicité d’utilisation. Des choix qui sont apparus limités pour une partie du public (notamment aux habitués des smartphones), n’ont pas été perçus comme répréhensibles par l’autre partie du public (Madame Michu). Ce faisant, la pomme plantait au passage les premières graines de l’affrontement entre diverses hordes de fans et de fanboys. Créer du troll est aussi un moyen efficace et (surtout) gratuit de donner de la visibilité à ses produits !

Apple excelle dans l’art du pathos : convaincre et transcender les foules. La rhétorique d’un Steve Jobs est un cas d’école. C’est ce que je cherchais à mettre en évidence dans le 1er article de cette série. Il existe une phrase qui résume bien le sujet. Je ne connais pas son auteur (d’ailleurs si vous le connaissez n’hésitez pas a révéler son identité dans les commentaires) mais je la trouve très représentative : « C’est souvent par les passions que triomphe l’éloquence« . Autrement dit : faire glisser le discours sur le plan émotionnel pour emporter l’adhésion du public.

In nomine patri et filii et…

Objectivement, la société de Cupertino a réussi à souffler un vent de fraicheur réel dans la conception d’un OS. Un efficace cocktail de simplicité et de fluidité. La lente courbe d’apprentissage et de prise en main de ces barbares « smartphones » a été balayée par les efforts d’Apple. L’interface homme machine y est intuitive, elle se base sur 2 sens humains majeurs : la vue et le touché. Le smartphone a été domestiqué : comme Rex, chien-fidèle, le smartphone obéit maintenant au doigt et à l’œil de son maitre.

Ce que je reproche objectivement à Apple c’est le défaut du côté « pathos dans les foules« . Ce côté « secte » autour du produit et de ces utilisateurs :

  • La Création Steve JobsA trop vouloir maitriser l’expérience utilisateur, ils ont segmenté le marché et limitent le cadre d’évolution de leur téléphone à l’univers Mac, créant un « monde parallèle » d’utilisateurs,
  • Et car à trop exacerber les sentiments des utilisateurs, ils ont finis par anéantir leur Raison. Tous les utilisateurs sont persuadés d’utiliser le meilleur appareil au monde. Et j’use avec discernement du participe passé « persuadé » et non pas « convaincu ». Car trop souvent lorsque vous allez présenter de façon raisonnée les autres appareils du marché, que vous montrez que le marché est suffisamment mature pour proposer des alternatives (qui peuvent ou non mieux répondre à leurs besoins) et que progressivement vous remettez en cause les croyances établies, les possesseurs d’iphone restent persuadés d’avoir raison dans ce choix, qui apparait comme si structurant dans leur vie.

Et pour cause, car un smartphone n’est plus un simple produit qui répond à un besoin en vous fournissant un service.

…houga bouga !

Tribu technologiqueCes produits dont l’essence est de nous servir à communiquer avec notre entourage, « notre monde », sont devenus si important qu’ils finissent par définir notre monde : des groupes identitaires auxquelles nous désirons, consciemment ou inconsciemment, appartenir. La tribu « iphone », la tribu « blackberry »…

L’identité est un des besoins primaires de l’être humain, une des raisons de l’existence des sociétés voir de la culture, mais là nous sortons du débat (promis, je passe mon doctorat en anthropologie et je vous en reparle). La pyramide des besoins de Maslow place le besoin d’appartenance juste après les besoins physiologiques (respirer, manger, dormir, …) et les besoins de sécurité (logement, santé, travail, …). L’appartenance à un groupe et la fidélisation (dont je vous parlerai bientôt, pas besoin de diplôme spécifique pour l’aborder) sont les deux-mamelles du fanboyisme. Si l’on s’en tient à ce niveau c’est quasiment inoffensif. Si l’on passe quelques degrés et obtient sa ceinture noire ça peut rapidement déraper… du côté de sympathiques clans fanatiques.

Même si un smartphone est un simple objet inanimé, acquérir un iphone vous fait appartenir à un groupe humain aguicheur, attractif et va donc répondre au besoin d’appartenance (bonus, cet acte flattera l’égo ce qui répond à un des besoins supérieurs de la pyramide : le besoin d’estime). Et c’est ici qu’on peut mieux comprendre les réactions observées : remettre en cause la perfection, la beauté, le leadership, etc du produit est perçu comme une agression par les plus accros de ses possesseurs. A travers la remise en cause du produit c’est à leur identité que vous vous attaquez… Maslow ne s’applique bien entendu pas qu’à Apple, je vous laisse le soin d’identifier autour de vous les indices et discours qui se basent sur ce principe. Il y a plus de produits marketés pour s’intégrer à un niveau précis de la pyramide qu’on ne le pense…

Nous pourrions penser que les sociétés, ici Apple ou Steve son gourou, ne sont pas responsables de ces comportements, mais bien au contraire : baser sa communication sur l’émotion et la passion génère ces comportements.

Revenons du côté objectif de la force. Regardons la keynote qui présenta la version 4 du smartphone à la pomme et ces révolutions qui ont emporté le coeur des foules. En pagaille : support du multitâche, changement de wallpaper ou création de dossiers. Si vous avez un peu de culture sur le sujet, vous aurez reconnus des fonctionnalités qu’un autre OS mobile propose depuis des années. Je vous le donne en mille -roulements de tambours- « Symbian« . A l’aide de différentes techniques oratoires Steve Jobs réussit à réécrire l’histoire. Abordez le sujet « téléphonie mobile » avec vos amis, peu nombreux sont ceux qui vous croiront si vous précisez que « Non, c’est Symbian qui a apporté toutes ces fonctionnalités« . Si je devais parier sur la réponse que vous entendrez le plus souvent, je miserais sur un « Euh, c’koi Symbian ?« .

Logo AppleLe succès d’Apple est total : si la pomme nous a apporté la gravité elle arrive également à déformer la réalité. Elle a appliqué diverses recettes pour imposer sa vision et nous montre une fois de plus que nous ne vivons pas dans un monde où c’est la réalité qui compte mais c’est la perception que l’on en a qui prime. Big up à René Descartes !

________

Cet article fait partie d’une saga autour de la communication de Nokia et de Apple :

« Décryptons le marketing d’Apple et Nokia« 

________

Au menu :

1 - Et si Steve Jobs avait présenté le Nokia N8 ?
2 - Vous vous battez pour faire respecter votre place de leader
3 - La lisibilité du placement de la marque ? Une question d’image ?
4 - Paradigmes parasites
5 - Le « grand public »
6 - Mais qu’est ce qu’un smartphone ?
7 - La fabuleuse hallucination collective
8 - Très bien mais alors, pourquoi cet engouement pour l’iphone ?
9 - Pouvoir de suggestion, PNL et storytelling…
10 - Le prisme américain ou les blogs « spécialisés »
11 - La conquête de l’espace (…médiatique)
12 - So what ?

________

30 réactions à cet article. Participez à la discussion !

  1. Chapeau bas l’Artiste !

  2. Je vois d’ici les réactions que l’article peux soulever… Le ton étant « un tant sois peu » séditieux…

    Je suis néanmoins d’accord sur de nombreux points avec ton article.

    Apple fait des produits très qualitatifs. Mais ils sont baignés de tant d’effervescence, que la réalité semble se troubler et l’exactitude s’évanouir à son contact.

    Une autre des raisons de leur réussite réside également, je pense, dans le choix de leur cible.

    La marque distille une image créative, et haut de gamme. « Créative » car les artistes, les designers, les publicitaires, les journalistes créent, mettent en scène, et réécrivent l’actualité
    « Haut de gamme » car chacun rêve de gravir (un peu plus) l’échelle sociale, avec une maisons agréable, une voiture confortable …

    Autrement dit, Apple cible ceux qui font l’actualité : « acteur ou rapporteur ».

    Ce ne sont pas des critiques à mes yeux, mais une tentative pour mieux comprendre cette « fabuleuse hallucination collective », ou comment des usages vieux comme la téléphonie sont présentés (et parfois reconnus par beaucoup) comme des innovations majeures !

    Merci encore fneuf pour la pertinence de cet article

  3. Mon cher N8 m’a laché ce soir; il ne redemarre plus … snifff

  4. Il est évident que je n y connais rien en matière de marketing, mais se que j’ai pus noté dans les pub Apple c’est que effectivement, il nous font croire que l’iphone révolutionne la téléphonie, certes il révolutionne la téléphone du monde apple.

    Il est vrais que pour le monde Apple, la 3g a était une révolution au même titre que l’enregistrement vidéo ou le mms… mais pour le monde du commun des mortels ce n’est pas vraiment une révolution et donc on peut se dire qu’on nous prend pour des imbécile mais les pub Apple s’adresse aux habitant d’Apple world, comme le dit Fneuf, c’est un groupe de personne partageant la même idéologie ou la même passion, au même titre que les fanboy nokia, samsung et autre et chacun se bat pour faire vivre son produit/idéologie c’est normal le seul problême c’est que les gens ne peuvent le faire sans violence verbale.

    pour en revenir a l’iphone, je pensais au début que c’était un effet de mode, tout comme le tactile et que je ne me prendrais pas au jeux du tactile, au final mon premier tactile fut le n97, puis le n8, donc je ne dénigrerais pas l’iphone car tester en vitesse, le seul inconvénient que j’ai pus voir avec le 3GS c’est qu’on ne peut pas mettre de sonnerie mp3 sans passer par une application à moins que je n’ai pas bien chercher.

    ps: commentaire bien décousu qui pars dans tout les sens mais j’espère qu’il sera compréhensible.

  5. Superbe article !

    C’est tellement vrai, c’est ce que j’expliquais justement à des amis la dernière fois : Il y a véritablement une secte autour d’Apple et particulièrement autour de son iPhone. Lorsqu’on critique l’iPhone de quelqu’un, la personne le prends très mal et devient hostile, car la personne le vit comme une agression d’ordre personnelle. Ils ont du mal à concevoir l’idée que leur iPhone n’est pas le meilleur, et qu’il n’as pas révolutionné le monde, et que Steve leur ment. Ça les blesse. Pour eux, la suprématie de l’iPhone sur tout les plans n’est pas discutable, elle est admise. Lorsqu’on la remet en question, ne serait-ce qu’au niveau photographie, on s’attire les foudres de la communauté, les sbires de Steve formatés.

    http://img543.imageshack.us/img543/6269/applemoutons.jpg

    • c’est trop vrai ça! bravo pour le com, j’voulais écrire la meme chose mais avant d’écrire j’ai vu le tien & finalement c inutile de mettre 2 fois la mm chose ;D

      +10 pour l’article !

  6. @Candre
    >>Certaines fois j’ai l’impression que c’est moins la forme que je le sujet qui auto-suggère des séditions ;)
    >>L’axe que tu as relevé est empreint de bien-fondé. Il avait été également pressenti par Corto14 dans le 2nd article et… il est justement au programme du prochain numéro ! Ta réflexion est synchrone :)

    @christopher
    >>décousu mais compréhensible
    >>Je ne sais pas si c’est normal. C’est au minimum compréhensible.

    @PlusOuMoins
    >>Comme expliqué dans l’article ces principes peuvent s’appliquer à toutes les communautés. Le cas « Apple » apporte ses spécificités (et représente un superbe exemple), mais la mécanique générale est là.

    • @fneuf

      en faite je ne savais pas trop comment repondre j’avais des chose a dire et donc je les ai dite lol, promis prochain commentaire j’essaierais d’être ordonné.

      sinon pour « compléter » mon commentaire, je trouve l’iphone un peu trop tourné sur les application, il peuvent se vanter qu’ils ont le plus appstore mais c’est normal il faut une application pour l’agenda, pour les sonnerie mp3 etc… donc oui effectivemenent beaucoup d’apps, là où Nokia et consors en on pas besoin car deja natif au smartphone.

      • Mon « >>Je ne sais pas si c’est normal. C’est au minimum compréhensible. » aurait du être « Je ne sais pas si c’est normal que les foules se crêpent le chignon. C’est au minimum compréhensible ». Il s’appliquait au combat entre communautés. Seule ma première remarque s’appliquait à la construction de ton commentaire ;-)

        • ok ok, je ne sais pas pour le crepage de chignon, je pense que la plupart sont tellement fiere de le leur objet qu’il le defendent corps et âme sans vraiment penser que l’opposition peut avoir raison… m’enfin c’est une gueguerre perpétuel et ce depuis la nuit des temps je pense.

  7. Pardonnez-moi mes fautes d’ortographes (je suis Hongrois). Il y a une semaine que j’avais acheté mon deuxieme Nokia, le N8. Finie une logue série de réfléction sur mes besoins et sur les offres des ordiphones. Des 2007 j’étais tant fasciné par iPhone. Je le voulait absolument. Pour moi l’ordiphone n’est ni un bijou avec lequel on fait se remarquer ni un gadget avec lequel on joue 3 heures par jour, mais un simple outil de travail. Il n’était pas question de réviser son savoir-faire, toutes ses foncionnalités avant de l’acheter. Le calandrier que j’utilise chaque jour au moin 4-8 rendez-vous fixés, ou il est tres important la sonnerie, parce que c’est mon ordiphone qui me fait signe d’un tel événement. L’iPhone a été et l’est une grande décéption parce que son agenda n’est pas capable de régler une autre sonnerie que celle de base. Un simple « bip-bip » silencieux est émis alors… Dommage. Aucun autre logiciel n’est pas de possibilité de corriger cette « faute ». Autre point tres interessant pour moi, rarement utilisé mais hyper-important: L’enregistrement des appels. Il m’est indispensable mais l’iPhone décois une nouvelle-fois. Aucun logiciel ne gere pas la question. Alors il n’était pas question de trouver une autre solution. Cette coté Nokia N8 n’est pas une casse-tete, parceque N8 sait enregistrer, et son agenda reste tres réglable. Mais la simplicité d’iPhone n’est pas au rendez-vous. Ni la simpicité du menu, ni des réglages, ni la fludité de son écran tactile. Nokia se plaint maintenant pour ne pas avoir inventé un tel appareil qui connait un succes hors norme. iPhone me reste quand-meme un vrais réussite, malgres ses foncionnalités un peu (beaucoup) restreintes par rapport de Nokia N8. Mais aucun appareil jusqu’a aujourd’hui n’est pas capable d’égaler la simplicité d’utilisation d’iPhone. Le menu est si intuitive que personne n’a pas besoin manuel d’utilisation, ou presque. En cas de mon N8 j’ai croisé pas mal nombre de problemes de réglages et il me parait que Nokia n’a pas pu prendre une logique si constate que Apple l’a fait. Je comprends que ceraines personnes se plainent que les iPhones n’ont pas eu copier-coller au départ et MMS, mais pour moi il y quand-meme un rang. Si je dois choisir entre MMS, copier-coller et le simplicité de menu, je vais voter pour ce dernier! Pas question :)

  8. Apres chacun choisit en fonction de son point de vue qualité/quantité :)

  9. Si Apple hallucinne tout le monde avec son IPHONE c’est parce que :

    - il a qu’une gamme à promouvoir IPHONE 1,2,3,4,5 etc….
    - Son concurrent NOKIA est trop complexé à l’idée de faire de BELLES PUB TV pour promouvoir par ex. le N8 -> regardez la difference entre la superbe pub du net et celle qui passe à la TV sur TF1 ou M6 : c’est le jour et la nuit.

    Quand IPhone et les Android phones n’existaient pas il y a déjà 6 ans NOKIA était le roi des pub pour présenter ses appareils. Souvenez vous de la pub du NOKIA 6600 : « Un homme d’affaire qui passe ses bagages aux rayon x à l’aéroport et le douanier voit à l’écran un camescope, un appareil photo, un ordinateur…nokia 6600 le téléphone qui a avalé tout ça! » à l’époque tout ceci était percutant ce qui lui a value d’être le phone star dans le film « Cellular » avec Kim Basinger.

    Il faut que Nokia fasse mieux qu’Apple dans l’art d’hallucinner tout le monde dans ses pubs. Pour le N8 c’est un peu tard maintenant mais il ne faut pas que Nokia se rate avec les prochains N9 ou N10 voir même les prochains MEEGO DEVICES.

  10. @ salomons effectivement Apple n’a qu’un téléphone a promouvoir mais il a d’autre branche a promouvoir, mac, ipod, ipad, imac… donc il a fort a faire aussi bien que les pub des autre produit mac on les voit pas tellement.

    Se qui me sidère chez Apple c’est les prix… mettre 1500 ou 1600 dans un mac book air juste parce qu’il est fin et qu’on peut le mettre dans une enveloppe, c’est abusé, les perf son en deçà des autre pc portable du même prix… Donc serait-on en train d’assisté a la plus grande « arnaque » au monde? attention je ne dis pas que Apple fais de la merde pour le prix, mais pourrait au moins justifier le prix de ses produit. Je vois deja venir des personne disant que Nokia fait de même avec ces terminaux, exemple le n97 classic était en vente a plus de 600 euro je crois et pourtant il etais pas si terrible, erreur de parcours comme cela arrive souvent malheureusement avec les grande société, mais le n8 à etait d’entré de jeu a 450 euro je crois, donc là le prix est justifier.

    A médité pour cette fameuse question de l’ »arnaque », qui s’applique a d’autres thèmes que le téléphone hein ^^ comme peugeot et sa fameuse cacahouette éléctrique a 35000 euro… pour une autonomie de 50 km…

  11. j ‘ai passé une partie de l’aprés midi avec 2 potes , tous 2 equipés de « aïe! phone 3GS « .
    ils ont vu mon nokia 8 (gonflé a bloc de super thémes de bureau , application utiles (pas ces conneries de machin qui pétes ou boules disco , et ils faisaient les malins, « nous c’est simple a utiliser ,nous ça va vite , nous on a une grosse quequette … »
    ils ont vu la qualité photo -video de mon bazar, qui a eu 0 bugs depuis que je l’ai (1 semaine)
    la connectique hdmi fonctionnelle , le USB « on the go » sous les yeux avec une clé que j’avais rempli de truc sympa au prealable ,la possibilité de gonfler a 48 giga de memoire , sans parler de la possibilité de brancher sur un HDD 2 tera , si ça m’amuse ,le gps gratis , l’emission radio FM ,la qualité ecran tactile ,
    ils ont une grosse quequette, oui, mais ils etait VERT en voyant la mienne.

    • Oui des choses qu’on utilise pas spécialement au quotidien (HDMI, USB On Go, Transmetteur FM…) du hardware sexy mais secondaires pour une bonne partie des gens voulant un smartphone.
      Par contre un software qui marche bien, un écran tactile qui répond bien et vite (ce qui n’est pas encore tout à fait optimisé sur le N8), des applications agréables à utiliser, une bonne navigation Internet, un bon clavier (pour les adeptes des SMS/Mails), une bonne gestion des mails (exchange…) , une bonne ergonomie, un mobile simple à utiliser, c’est plus ces besoins qu’ont les gens.

      • pour ma part, je suis passer d’un sony ericsson w660i a un n97 et la seul chose pour laquelle j’ai un peu galerer c’est pour signer des application, je l’ai trouver vraiment simple d’utilisation. pour en revenir au n8 je trouve l’utilisation plus simple que l’iphone (bon en meme temps je suis habituer a symbian et n’ayant pas trop toucher l’iphone…), les applications sont agreable bien que il est vrai l’iphone possède un app store consequant du fait qu’il faut passer par les apps pour pouvoir faire des choses sommaire avec son phone comme l’utilisation de sonnerie mp3^^ (pour le 3gs car ne sais pas pour le 4).

        j’avoue le software se fait un peu vieillot par rapport a la concurence, passant de symbian surcouche spb a s^3… fin bref cela va surement changer d’ici peu de temps.

        l’ecran reagit plutot bien, je l’ai tester en conference en prise de note en clavier azerty et j’ai tout pris en note.

        navigation internet certe a la ramasse mais pour ça j’ai un pc et si pas j’ai opera mobile.

        gestion des mails certe pas en temps réel mais qu’importe je l’utilise tres peu pour l’instant.

        l’ergonomie? je trouve l’iphone 4 et le n8 relativement pareil petite preference pour le n8 avec une housse silicone ^^.

        si j’ai pris le n8 c’est pour son APN, le fait que je connaisse l’OS le gps gratuit ^^, et parceque symbian sera evolutif a partir de se nokia. Enfin se qui m’a pousser a le prendre c’est l’autonomie de la batterie.

        cordialement,

  12. Bonjour,

    Que APPLE utilise ses produits pour flatter l’égo de ses clients ne m’étonne pas : s’agissant d’un produit type téléphone devant être « porté sur soi » tel un vêtement, il est évident qu’il faut que le produit « donne une bonne image de soi » : qualité, technicité, joie de vivre (pourquoi pas !) avec des écrans et des animations superbes.

    Que NOKIA ait perdu de vue que l’acte d’achat d’un mobile était régi en grande partie par cet aspect humain m’étonne plus. D’autant plus que NOKIA avait compris avant tous les autres (c’est ma modeste interprétation de l’histoire) que le mobile était aussi un accessoire (de mode), qui doit « parler » de son possesseur, en offrant la gamme la plus large et diversifiée du marché dés les années 2000 et où chacun pouvait trouver l’objet qui lui correspondait le plus. Les récentes productions de NOKIA ont trop souvent oublié cet aspect, et pire encore, les fondamentaux de la marque ont été bafoués : qualtité, simplicité d’usage, fiabilité..

  13. [...] ? 4 – Paradigmes parasites 5 – Le « grand public » 6 – Mais qu’est ce qu’un smartphone ? 7 – La fabuleuse hallucination collective 8 – Très bien mais alors, pourquoi cet engouement pour l’iphone ? 9 – Pouvoir de suggestion, PNL [...]

  14. bonsoir je suis acheter un nokia n8 mais je n arrive pas a changer ja langue d assistance vocale je les telecharger a nokia ovi mais je ne le trouve pas si vous avez comment la change aidez moi svp je vous remerci

  15. Bonjour,
    Pourquoi parler de Steve jobs ici? une fois d’accord mais 12 fois???
    Nokia va se faire racheter par Apple ou quoi?
    Il est fort ce steve mais quand on l’invite pas on parle de lui…

  16. Oui… à croire que les Nokia fan ont un compte à régler avec Apple ou Steve Jobs ou se sentent frustrés.
    Quand on a choisi un N8, en principe c’est qu’on est capable de s’affranchir de la tendance actuelle qui veut que smartphone=iPhone, non ? Ce devrait être notre cas ici…
    Alors pas besoin de (se) prouver que Nokia/N8 vaut largement l’Apple/iPhone.

  17. Bonjour dede & Hej,
    Il n’y a aucune volonté de prouver que X = Y ou pas. Le but est de comprendre le marché actuel de la téléphonie. Avez-vous lu les articles (et les commentaires des articles précédents) avant de poster ces commentaires ? Le sujet et la démarche est beaucoup plus global que le titre (volontairement accrocheur) ne le laisse penser.

    • Oui j’ai lu… Félicitations pour ce travail.

      « Le but est de comprendre le marché actuel de la téléphonie »…

      Certes votre analyse apporte un éclairage intéressant sur le sujet et qui mérite d’être souligné mais je la trouve partiale par endroits. En laissant transparaître votre vision personnelle, votre analyse manque de neutralité à mon goût. Le ton ironique de certains paragraphes le laisse penser en tous cas… d’où certaines réactions des lecteurs.
      Mais finalement, pourquoi pas, on est sur le blog du N8… et c’est votre droit de rédacteur.

  18. Décidément, cette saga soulève bien des passions (courage fneuf, tu as dépassé la mi-course !)…
    Les mésaventures du lecteur multimédia VLC rappellent une nouvelle fois que l’iOS est un écosystème totalement fermé qui aliène ses utilisateurs. Apple est une grande firme et un beau succès. Mais sa volonté hégémonique et son autisme technologique interrogent…

    http://www.lemonde.fr/technologies/article/2011/01/10/le-lecteur-multimedia-vlc-disparait-de-l-app-store_1463645_651865.html#xtor=RSS-3208

  19. Tiens, il faudrait la ressortir la pub avec les rayons X, je ne m’en rappelle pas mais c’est une bonne idée :
    L’agent de sécurité voit un APN, un camescope, un GPS, un dictaphone, un agenda, un téléphone, une console de jeu, un lecteur dvd portatif, tout ça dans les rayons X, et quand la case sort de la machine, on ne voit qu’un N8 !

  20. [...] ? 4 – Paradigmes parasites 5 – Le « grand public » 6 – Mais qu’est ce qu’un smartphone ? 7 – La fabuleuse hallucination collective 8 – Le New Deal >>Hors-Série – The Retour of The Nouvelle Donne 9 – Pouvoir de suggestion, [...]

Laisser un commentaire







S'abonner

Abonnez-vous pour rester informé en temps réel des nouvelles publications (articles et vidéos)

Articles du moment

  • No results available

Sur le Forum Blog N8